Actualité de l'autoroute
Objectif grand froid

Date de publication : 03/12/2010

OBJECTIF GRAND FROID

Froid, neige, verglas... l'hiver arrive avec son lot de conditions météorologiques parfois extrêmes. Pour que les véhicules puissent emprunter l'autoroute A28 Rouen - Alençon en dépit des aléas climatiques, des moyens importants sont consacrés par les équipes d'exploitation à la "viabilité hivernale".

Il s'agit avant tout d'anticiper au mieux le risque climatique. Pour ce faire, un contrat a été souscrit avec Météo-France, permettant d'avoir accès en permanence aux prévisions à trois heures et aux images radars qui indiquent les zones où des précipitations sont en cours. En outre, six stations météo, implantées dans les zones sensibles (viaducs du Bec et de La Risle en particulier), sont reliées au Poste Central d'Exploitation de Chaumont (Orne). Elles fournissent, en temps réel, des informations essentielles telles que la température de l'air, celle de la chaussée (en surface et en profondeur), l'hygrométrie, le point de rosée,... En combinant ces deux sources d'informations, il est ainsi possible de connaître l'évolution de la situation climatique afin de déclencher, dès que cela est nécessaire, les interventions appropriées.

Pour maintenir au mieux la circulation sur l'autoroute et assurer la sécurité des usagers malgré les intempéries, la société d'exploitation Routalis dispose de ressources humaines et matérielles conséquentes. En effet, pas moins d'une soixantaine de personnes sont impliquées dans les opérations de viabilité hivernale. Qu'il s'agisse des personnels d'encadrement, des agents viabilité ou des opérateurs du Poste Central d'Exploitation, tous ont reçu une formation spécifique aux particularités de l'exploitation routière en cas de chutes de neige ou de verglas par exemple. Et tout au long de la mauvaise saison, 16 chauffeurs se relayeront pour conduire 13 camions, 11 saleuses, 11 lames et 6 chargeurs à sel, révisés chaque année en été. De plus, avant l'hiver, 4.000 tonnes de sel sont entreposées dans les quatre hangars situés le long du tracé. Ce stock est régulièrement réapprovisionné en fonction des consommations.